lundi 2 novembre 2015

Un brin de folie pour un flot d'amour


"Ce mois-ci, nous vous invitons à écrire une histoire d'amour. Le début, la fin, le milieu, l'entier, dans l'ordre, le désordre, l'avant, l'après, c'est vous qui choisissez. Elle peut être magique, tragique, héroïque, fantastique, surréaliste, ancrée, légère, difficile, passée, présente, future, c'est votre histoire et nous avons hâte de découvrir les traits que vous lui donnerez..."

Je vous souhaite une bonne lecture mes bébés Unicorns ^^
Des Bisous...


Excitée, tendue, morte de trouille, impatiente… Touts un tas de sentiments se choquent, se contredissent dans mon esprit. Un vent froid me fait voler quelques mèches échappées de mon chignon devant mon visage. Agacée, je glisse mes doigts dans ma coiffure pour la défaire. Je ne fais que ça de toute façon, faire pour défaire. Je croise le regard souriant et calme de mon amie. Il faut que je me détente. Inspire, expire… Après tout je ne suis plus une étrangère, je ne suis plus une « admiratrice » parmi t’en d’autre. Mais alors pourquoi suis-je ici, à attendre dans cette marée de fan ? Pourquoi ne m’a-t-il pas invité à passer par derrière ? Je me fais peut être des idées… Un film… Un scénario digne des plus grandes tragédies. Une personne qui aime de tout son amour quelqu’un, qui ne sait même pas qui elle est… Mais là il me connait ! Ma vieille arrête, vous n’avez parlé que quelques instants en face à face. Vous avez échangé, discuter juste dans le cadre d’une interview. Ce n’est pas le Pérou ! Maudite conscience. Ce n’est peut être pas le Pérou mais c’est lui qui m’a offert ces places pour assister à cette avant-première ! Ma conscience me juge, me regarde les yeux remplit de pitié. Je soupire…

Je regarde mon portable, plus que 2 heures. Dans peu de temps, ils ouvriront les portes pour nous faire rentrer. Et voila, que le stress, s’empare de mon ventre, de ma gorge… Alors que mon amie mange de bon cœur, je suis au bord de l’écœurement. Aimablement, elle me tend son sachet de bonbons. Oh non mon Dieu… Mon estomac se soulève, se rebelle. Lui balançant un bobard, je saute la barrière de sécurité et cour aussi vite que mes jambes me le permettent, jusqu’aux toilettes. Heureusement ils sont dénués de présences humaines. J’entre dans une cabine, ferme le verrou et bascule la tête au dessus de la cuvette. Mais rien ne vient… Après tout j’ai l’estomac vide… Je ressorts tremblante. J’ai froid, mais froid en dedans. Je regarde mon reflet dans le miroir. L’amour peut-il faire aussi mal ? Pourquoi un si beau sentiment, un sentiment que tout le monde recherche, fait en souffrir. Et pourquoi a-t-il fallu que je le rencontre en vrai ?! J’étais déjà tombée sous le charme de la personnalité qu’il montre dans ses différentes apparitions à la télé et de cette « personne » qu’il est sur scène. Pourquoi a-t-il fallut que je tombe sous le charme du « vrai » lui ? De ses yeux noisettes, si claire, si captivant. De son sourire éclatant, qui fait naître deux fossettes sur ces joues. De ses cheveux si particuliers qui me fascine, mais qu’il déteste tant. Il me fait rire, me captive mais il y a autres choses… Quand il me regarde, je dois redoubler d’effort pour ne pas me perdre dans mes pensées. Si spontanée, si entière, des traits de caractères que j’essaye de calmer, de filtrer, quand il me sourit et pose sur moi son regard si doux et sûr, je n’ai pas d’autre choix qu’être moi-même. J’aime ce que je suis quand je suis à ces côtés. Des bruits de pas, instinctivement je relève la tête. C’est mon amie. Qui voit directement que rien ne va. Je n’ai pas le choix, échapper à son interrogatoire est impossible. Alors je lui raconte tout… Mes peurs, mes doutes, mon amour… Car oui je dois me l’avouer, je l’aime. En une interview, il m’a fait basculer… Nan depuis plus longtemps… Je ne le voyer juste pas. Ou du moins, je ne le croyais pas possible. C’était un amour d’un fan envers lui. Mais là c’est plus… C’est l’amour d’une femme pour un homme. Mais peut être un amour tout aussi impossible. Trois petites clochettes provenant de mon portable me signifient qu’une nouvelle notification est arrivée. Hésitante je regarde. C’est lui. Paniquée, je lève la tête vers mon amie. D’un sourire elle m’encourage à le lire. « Es tu arrivée ? Tu vas voir il y a une file réservée aux journalistes ou personnes invitées. Juste à présenter le pass. On pourra peut être pas ce voir avant mais après pas de soucis ! J’ai hâte! »

Je sens mes yeux qui s’embrument. Un sourire se dessine sur mon visage. Ne pouvant parler sans risquer de finir comme une fontaine des Grandes Eaux de Versailles, je montre le sms à mon amie. Heureuse, elle me prend dans ces bras. Le cœur léger, nous remontons la file. Le stress n’est pas totalement parti mais je me sens tout de même un peu mieux. Nous nous dirigeons vers l’accès réservé et effectivement sur présentation des pass nous entrons. Nous entrons sous des regards étonnés des fans dehors. En faite c’est  ça qui me fait peur. Leurs jugements, leurs commentaires, leurs haines envers moi… Mais surtout envers lui. Je ne veux surtout pas qu’il est des « problèmes » avec ses fans à cause de moi. Mais après tout, il est un garçon normal, qui a le droit d’aimer et même si mes sentiments ne sont pas réciproques, il a totalement le droit de voir des amies. Quand à moi, je l’aime et je ne souhaite que le meilleur pour lui et quoi qu’il arrive je le soutiendrai comme petite amie, simple amie ou même fan. De plus en plus impatiente et excitée, la peur et le stress qui mon ventre.


Derrière moi, quelqu’un m’appelle. Je reconnais cette voix. Je reconnais son sourire. Oui je sais qu’il sourit. Sans le voir, je le sais. Car moi-même je souris. Je me retourne et mes doutes s’envolent totalement. Je réponds à son appel. Et prise d’une envie folle, je cours vers lui. Il ouvre grand ses bras pour m’accueillir. Il sourit, ses yeux noisette pétillent. Je ne sais pas où tout cela va nous mener. Je ne sais pas si quelque chose de sérieux viendra. Je ne sais pas si mon avenir est avec lui. Mais une chose est sûre… Et je compte bien lui en parlé… Je veux le soutenir et l’aider à avancer vers son rêve. Car après tout c’est grâce à son « Tout est possible » que je me suis lancée dans l’aventure de mon Rêve. Il referme ses bras autour de moi. Une chose est sûre, je l’aime

2 commentaires:

  1. Une très jolie histoire - qui n'a jamais rêvé d'être amoureux d'un chanteur! Les émotions des premiers temps sont bien énoncées. On a toujours le coeur complètement renversé, bouleversé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^. J'ai eu du mal à me lancer, rien ne sortait normalement x) Et hop d'un coup tout est sorti tout seul ;)
      Des Bisous :)

      Supprimer